11 mars 2007

I] L'ARTISTE

Ses œuvres, ses techniques.

Andrew Warhola commence sa carrière en devenant dessinateur publicitaire à New York, ville qui l'inspira fortement. Il travaille pour les revues Glamour, Vogue, The NewYorker, Harper's Bazaar. C'est à cette époque qu'il commence à se faire appeler Andy Warhol. Il commence la peinture par des tableaux de Popeye et de Dick Tracy en 1960.

WARHOL3    dick_tracy_warhol

Il développe le procédé de la sérigraphie, qu'il utilisera très souvent pour ses œuvres les plus célèbres.
Sa technique est de prendre des photographies en noir et blanc, de les colorier et de les reproduire ensuite par sérigraphie. Cette reproduction mécanisée des images fait écho à l’essor de la publicité et de la communication de masse. Mais le procédé dans le pop art est aussi une critique de la touche expressionniste des peintres des années 50. Objectif, vite fait, mal fait (et peu importe les défauts d’impression), la sérigraphie offrit aussi à Andy Warhol le luxe de ne pas se salir les mains dans la peinture, le moyen de se forger une réputation d’artiste paresseux et chic. Des portraits d' Elizabeth Taylor, Elvis Presley et Marlon Brando passeront entre les mains de l'artiste. Il choisit de reproduire les produits de grande consommation en sérigraphie. Ainsi il fait des emballages de la soupe Campbell et des bouteilles de Coca Cola, les vedettes de ses toiles.

taylor_warhol  jagger  Marylin_by_warhol

En 1960, Andy s'essaie à la peinture à partir de bandes dessinées. Hors, c'est déjà la spécialité du célèbre Roy Lichtenstein* et il décide de ne pas continuer. C'est à cette période que naissent de célèbres œuvres telles que les peintures de bouteilles de Coca Cola, ou encore les boites de Campbell's soup.

Il va ensuite s'inspirer des mythes américains : l'argent, les stars, la consommation et la violence.

Baignant à la fois dans le milieu underground et VIP de l'époque, il publia les premiers exemplaires de sa revue Interview, en 1969, avec des articles illustrés sur les célébrités du moment. Il peint Mao Tsétoung, Mick Jagger et Calvin Klein avant de se lancer dans des oeuvres beaucoup plus abstraites.

Ses œuvres nécessitent de moins en moins un travail manuel, il se consacre entièrement à la sérigraphie, pour obtenir un travail proche de l'image publicitaire.

Andy Warhol était très influencé par Cocteau pour ce côté reproduction en série, ce gout pour l'utilisation de techniques diverses telles que la photo, la peinture, le dessin, le cinéma.

Warhol avait compris que ce siècle serait celui de l'image. L'image totale pour tous, le désir même de devenir image ne serait qu'une conséquence progressive de la disparition du réel.

Superficiel, il disait que pour le comprendre, il suffisait de regarder ses oeuvres.

Après ca, Warhol eut une période de retour à la peinture après avoir beaucoup exploré le cinéma (Sleep, Chelsea Girls, Empire...), une période marquée par sa tentative d'assassinat et par l'utilisation de tous les supports médiatiques possibles : magazines, photographies, enregistrements sonores, vidéos, émissions télévisées, films encore et sérigraphies toujours.

campbell

Posté par andywarhol à 14:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur I] L'ARTISTE

Nouveau commentaire